L’assurance emprunteur, désormais résiliable chaque année

L'assurance emprunteurLorsque vous achetez un bien immobilier, l’assurance emprunteur qui l’accompagne est obligatoire. Le coût de cette assurance engendre souvent une partie non négligeable de la totalité du coût de votre crédit immobilier. Or, depuis le début de l’année, il est désormais possible de la résilier tous les ans en respectant certaines conditions. Rappelons que l’assurance emprunteur n’a pas de caractère obligatoire  mais que tous les établissements vous proposant un crédit vous demanderont d’en souscrire une. Elle vise à protéger l’emprunteur en cas d’impossibilité de paiement (décès  invalidité…) dans la mesure où c’est l’assureur qui viendra prendre le relais des paiements des mensualités.

L’assurance emprunteur : Ce qui va changer

En effe, à partir de Mars 2017, vous aurez la possibilité de changer à n’importe quelle année de votre prêt immobilier votre assurance emprunteur pour vous orienter vers une offre plus avantageuse. Et concernant ceux qui ont souscrit un crédit immobilier avant cette date, il faudra patienter le 1er Janvier 2018 pour que cette possibilité leur soit également accordée.
On peut donc s’attendre à ce qu’il y ait du mouvement au niveau du marché de l’assurance emprunteur. En effet l’évolution qui va se dessiner s’orientera vers une baisse des prix afin de rester compétitives pour certaines et de prendre des parts de marchés pour d’autres.

Quelques conseils pour bien négocier

Aussi  c’est plus que jamais le moment de renégocier votre contrat d’assurance emprunteur et de le changer si jamais vous trouvez une meilleure offre ailleurs. Voici quelques conseils pour mener à bien votre négociation :

  • Consultez les comparatifs : les comparateurs bancaires sont une mine d’informations très intéressante afin de savoir quelles sont les offres actuelles en matière de crédit immobilier  et notamment concernant le coût d’une assurance emprunteur. Ces comparateurs intègrent souvent tous les établissements proposant des crédits immobiliers  qu’il s’agisse de banques ou d’organismes de prêts divers.
  • Notez les offres du moment : avant de vous rendre chez votre banquier  préparez bien vos arguments  notamment en vous basant sur ce que proposent les autres établissements bancaires. Plus vous passerez de temps à chercher avec précision  et plus vous aurez un panel d’offres pour inciter votre banquier à revoir à la baisse sa tarification.

La clé pour une bonne négociation est donc de prendre son temps pour bien préparer son dossier et ainsi avoir toutes les chances de la réussir.

 

Add a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.