Bonus-Malus, le calcul, comment ça marche tout ça ?!

bonus-malusAu moment de l’élaboration d’un devis d’assurance auto, plusieurs indicateurs entrent en jeux, le plus important d’en eux demeure le bonus-malus. Cet indicateur, pour le moins central, traduit la conduite d’un automobiliste et surtout il peut causer soit la hausse de la prime ou la baisse de cette dernière et ce à l’issue de chaque année. En France ce coefficient à la base est de 1 puis il varie ( reduction – majoration) selon la conduite par exemple : une année sans sinistre responsable permet d’augmenter le bonus et par conséquent de baisser la prime. A contrario un sinistre responsable inflige un malus et l’augmentation de la prime. Ce mécanisme réglementaire (annexe à l’article A. 121-1 du Code des assurances) s’applique à la prime de base ou de référence qui varie d’un assureur à un autre.  Seule donc les accidents pris en compte sont ceux dont la responsabilité et totale ou partielle.

Ce système concerne tous les engins terrestres à moteur à l’exception des véhicules suivant :

  • 2 ou 3 roues, jusqu’à 125 cm3
  • véhicule d’intérêt général ( SAMU, pompier),
  • véhicule de collection (>30 ans),
  • véhicule et matériel agricole,
  • matériel forestier et de travaux publics.

Calcul du bonus-malus

le calcul du bonus-malus se fait durant les 12 mois précédant les 2 mois avant l’échéance.
Il convient de signaler qu’on ne touche pas à ce critère dans les cas suivants :

  • Accident du à une catastrophe naturelle
  • en cas de vol, incendie, bris de glace.
  • Sinistre occasionné par un tiers.

Que du bonus ! Le Plus

Sans accident responsable vous pourrez cumuler 5% de bonus par an jusqu’à un maximum de 50%, ce qui correspond à un montant de prime d’assurance divisé par 2. Ce pourcentage est relatif à l’année précédente, il faut donc 13 ans pour atteindre ce bonus maximum. Chaque année, on diminue de 5% le coefficient de l’année précédente.

Passer 12 mois d’assurance continues sans accidents responsable permet de cumuler  5% de bonus. La limite est 50% atteignable après 13 ans d’assurance. avoir 50% c’est atteindre la valeur maximal et surtout voir sa prime deviser en deux. Voici un récapitulatif  de calcul du bonus d’assurance auto :calcul du bonus d’assurance auto

Exemple avec une prime de base de 1000€ ( source : www.service-public.fr)

calcul-du-bonus-prime-de-1000e

 

Que du Malus !

Une majoration d’ordre de 25% est applicable sur chaque sinistre responsable. le coefficient résultant de l’année précédente est multiplié par 1.25 en cas de responsabilité totale et 1.125 en cas de responsabilité partielle. la valeur 3,5 étant le maximal sachant que le bonus contrairement au malus peut être cumulable. Attention toute augmentation de prime du à un malus ne peut être contester ou faire objet d’une résiliation pour augmentation de prime par l’assuré. sachant qu’en plus d’un élément aggravant cela ouvre la voie à l’assureur de vous majorer : alcoolémie, délit de suite ou suspension de permis…etc.

si votre malus vous cause des déconvenues ou que cela provoque la résiliation de votre assurance auto par l’assureur pour malus, n’hésitez pas à vous tourner vers des spécialistes en d’assurance auto pour résiliés & malussés en ligne afin de trouver une solution moins chère .

Bonne nouvelle tout de même pour les “malussés”,après 2 ans passé de bonne conduite sans sinistre, le malus reviendra à la valeur initial soit 1. Aussi, le maintien d’un bonus de 0.50 depuis > 3 ans, vous exonère de tout malus du un accident responsable durant cette période.

Votre prime de référence est de 600€. supposant que vous avez eu un sinistre responsable dont le CRM est égal à 1,25 et la prime sera donc de de 600 x 1,25 = 750€…

Le bonus-malus vous suit même si vous changez de véhicule ou d’assureur ou si vous ajouter un véhicule supplémentaire. d’ailleurs lors de la vente de votre voiture si vous ne faites pas l’acquisition d’un nouveau et que l’interruption est inférieur à 3 mois, votre bonus evolue si aucun sinistre n’a été enregistré et cela sera calculer lors de votre nouvel assurance auto. Pour en savoir plus sur votre situation il suffit de demander le relevé d’information à votre assureur.

Situation aggravante = malus

 Pour les nouveaux conducteurs ou personnes sans assurances depuis 3 années, une surprime est appliquée sur vos cotisations.

En cas de situation aggravante, un malus est appliqué :

  • Imprégnation alcoolique : 150% de majoration
  • Accidents avec suspension de permis : de 50% à 100% de majoration
  • Délits de fuite : 100% de majoration
  • Fausse déclaration : 100% de majoration

 

 

 

 

 

Add a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.