2015 : augmentation assurance auto et habitation

augmentation assurance auto et habitation

augmentation assurance auto et habitationEn 2015, tout porte à croire que les primes moyennes d’assurance automobile vont sensiblement grimper. S’agit-il d’une résultante directe d’un marché financier en difficulté ou doit-on y voir une conséquence de la rentrée en vigueur de  la loi Hamon ? 14,2 milliards d’euros ont été versés par les assureurs en 2014 soit une augmentation de 8% concernant le segment automobile avec une moyenne de 1 580 € comme indemnité accidentelle. Cette hausse est liée aux fréquences des accidents de type corporel. Les assureurs doivent revaloriser leurs fonds  sur la base d’une économie en stagnation puisque plus de 55% des placements des assureurs s’injectent dans l’économie française. Naturellement l’augmentation de la TVA en 2014 continue d’impacter les frais de réparations.

Si le président de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA). M. Bernard Spitz attribue ce changement en partie aux alias climatiques en l’occurrence pour les usagers des deux roues qui représentent prés de la moitié des accidents corporels. Les infractions liées à l’usage des téléphones portables aux volants impactent à leur tour le taux de sinistralité. Mais force est de constater que la volatilité des risques est désormais compliquée avec la rentrée en vigueur de la nouvelle loi sur la consommation, ce qui va contraindre les assureurs à revoir leur base de tarification en principe.

La rentrée en vigueur de la loi Hamon

Pour l’assurance habitation, les éléments climatiques on été très décisifs puisque les intempéries ont généré un coût avoisinent les 2,2 milliards € soit une hausse de 63,18 % sur la base moyenne enregistrée sur les 20 dernières années.

Certaines compagnies mutualistes annonçaient déjà la couleur pour 2015 en adoptant une approche commerciale qui prônait le maintien des tarifs, Or aujourd’hui, il est claire que l’assurance automobile et l’assurance habitation vont faire l’objet d’une augmentation.  En automobile, les hausses prévues sont d’ordre de 2 % en moyenne. En habitation, en revanche l’augmentation sera plus conséquente avec à peu prés 3,5 %.

La loi Hamon a largement facilité le changement des contrats d’assurance auto, moto & habitation. Une situation nouvelle en faveur des assurés et qui met les assureurs sur le qui-vive.  Pourquoi, il faut désormais analyser le comportement des assurés avec soin et surtout les fidéliser. La stabilité du port-feuille, facilite le contrôleur du prévisionnel et des emplacements et surtout délimite avec précision la conversion du  risque encouru en fonction des primes encaissées.  Pour ne pas faire appel à des « value at risk » les assureurs doivent désormais diversifier leur emplacements.

A croire que les comparateurs d’assurance, vont se comparer eux même ! car les assureurs ont compris qu’il est plus question de se lancer sur une concurrence. L’heure est à l’ajustement pour ne pas dire aux ententes sur les parts du marché. Pourquoi déshabiller pierre pour habiller Paul ! Pourquoi changer d’assureur si son voisin pratique les mêmes tarifs en combinant les même frais de gestion, le même prévisionnel sur les risques et la même base tarifaire des primes.

L’augmentation assurance auto et habitation ne sera sûrement pas la seule !

Add a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.