L’assurance auto : de quoi êtes-vous protégé ?

On ne répètera jamais assez à quel point il est indispensable de contracter une assurance auto de qualité. Quelle que soit la prudence de sa conduite et malgré le durcissement du code de la route en de nombreux points, personne n’est à l’abri d’un accident de voiture.

Vu le prix des pièces automobiles et la diminution de la couverture de la prise en charge médicale par la Sécurité sociale, il est indispensable d’être protégé en cas de pépin.

En effet, combien se sont retrouvés à devoir payer de leur poche pour des dommages qu’ils pensaient couvert par leur assurance auto ? Il est donc capital de choisir la bonne assurance, et pour cela de se renseigner au maximum sur l’offre proposé, en gardant en tête que le prix n’est pas le seul critère, et que vous pouvez vous retrouver à débourser bien plus que ce que vous aurez économisé à la marge de votre contrat.

Il est à savoir qu’il existe deux types d’assurance, l’une obligatoire et l’autre optionnelle. À chacun de mesurer celle qui lui correspond le mieux selon ses besoins.

Assurance auto obligatoire : la responsabilité civile

Si vous souhaitez acquérir un véhicule, sachez que l’assurance responsabilité civile est obligatoire devant la loi, comme vous pourrez le vérifier sur ce site gouvernemental.

Cette exigence prend sens quand on s’intéresse au contenu de cette assurance auto, dont le nom laisse deviner l’objet.

Elle est ainsi plus communément nommée « assurance au tiers » car elle ne couvre pas le conducteur lui-même ou le véhicule, mais les dommages humains ou matériels pouvant être causés par le véhicule.

Les cas les plus classiques sont le renversement d’un piéton ou les dommages causés à un autre véhicule, mais il faut également savoir que la responsabilité civile assure également les risques encourus par les passagers comme s’ils étaient des tiers.

C’est donc une garantie minimale, obligatoire, mais qui n’assure ni le conducteur ni le responsable de l’accident.

Une garantie facultative : l’assurance tout risque

Vous pouvez toutefois choisir de contracter une assurance auto facultative, plus onéreuse, qui vous mettra à l’abri en cas de dommages sur le véhicule, même si le conducteur est responsable. Ces assurances prévoient :

Dommage collision

Il peut arriver d’entrer une collision avec un piéton, un autre véhicule ou un animal. Mais attention, le remboursement n’aura lieu que s’il est possible d’identifier la victime de l’accident.

Ainsi, en cas de délit de fuite de celui-ci, où s’il s’agit d’un animal sauvage, vous ne pourrez pas être remboursé.

Incendie et vol

La hauteur du remboursement versé par l’assurance auto dépend des conditions prévues par le contrat, et peuvent aller d’un remboursement complet à un remboursement partiel.

Si c’est un vol, et que le véhicule est retrouvé vous pouvez être couverts pour les dégâts occasionnés entretemps. Il faut aussi savoir que les assurances peuvent conditionner le remboursement par l’installation d’un système de prévention type alarme ou vitres gravées.

Bris de glace

La garantie minimum prévu par l’assurance tout risque est celle du pare-brise, mais elle peut s’étendre aux et autres vitres selon les contrats.

Tempête

Le risque est ici entièrement pourvu, à condition bien sûr que votre véhicule ait bien fait les frais d’une tempête.

Catastrophe naturelle

Attention, les raz de marée, avalanches ou autres inondations ne seront remboursés que si un arrêté interministériel paru au Journal Officiel reconnaît cet événement comme catastrophe naturelle.

Catastrophe technologique

Si l’autorité administrative concerné constate des dommages dans votre zone, vous serez dispensé de payer une franchise.

Dommage subis par le conducteur

Vous serez couverts par votre assurance auto si vous êtes fautif ou si aucun coupable n’a pu être montré du doigt.

Autres garanties

Suivant les contrats, vous pourrez être indemnisé pour le contenu du véhicule, bénéficier d’une assistance juridique ou avoir une assistance dépannage.

Add a Comment